Zoom sur...

la phrase du mois de la news de l'Ostéo4pattes:

« - Apprendre, c’est découvrir ce que tu sais déjà.
- Enseigner, c’est rappeler aux autres qu’ils savent aussi bien que toi.
- Vous êtes tous apprenants, faisants et enseignants.
- Tu enseignes le mieux ce que tu as le plus besoin d’apprendre.
- Ce que la chenille appelle la fin du monde, le Maître l’appelle un papillon »
Richard Bach, "Le Messie récalcitrant"

Dédicace spéciale à Stéph', parce que cette phrase résume parfaitement ce que je cherchais à te faire comprendre l'autre jour en ayant la joie de déjeuner avec toi.

Commentaires

Anonyme a dit…
Sous apparence de philosophie perçante, cette phrase est dénuée de sens.

L'apprentissage est l'acquisition d'un savoir faire. Il peut être acquis ou inné. Cependant d'un point de vue neuro cellulaire il induit toujours une modification structurelle et fonctionnelle des structures mises en jeu. Preuve qu'avant de savoir, on ne sait rien.

La découverte quand à elle par définition est une manière d'appréhender ce qui n'était pas connu jusqu'alors.

Pour finir, le savoir est un ensemble de connaissances acquises par l'études ou l'expérience, donc par définition le savoir s'apprend.

La philosophie s'apprend également. Ne s'improvise pas philosophe qui veut, sous peine de s'exposer à des contre sens manifestes.

Que Monsieur Bach reste à son aviation et Monsieur Tauzin à sa place. Ainsi les mots et fonctions seront respectées
Yannick a dit…
Félicitations pour ce commentaire, il est la preuve qu'il y a encore des gens intéressés par le contenu de ce site, merci pour ces détails neurophysiologiques, enrichissant pour ceux qui les ignorent.

Toutefois, vous auriez pu vous abstenir de votre dernière phrase.
A aucun moment vous ne pouvez connaître les motifs qui m'ont poussé à "zoomer sur" cette tirade.
A aucun endroit vous ne m'avez vu interpréter cette tirade, si j'avais dû le faire, j'aurai précisé, comme à chaque fois, que cela concernait mon point de vue.
Vous faites le choix de l'interpréter, c'est très bien, là est le but de la circulation de l'information. Chacun peut l'interpréter comme il l'entend.

Vous nous faites ici une belle démonstration, très respectable, il est dommage que vous concluiez ainsi car, à mon goût (donc mon interprétation), elle jette une touche d'extrémisme sur vos propos.
De plus, lorsqu'on attaque une personne de manière frontale, on a au moins le respect de signer son oeuvre.
Anonyme a dit…
La dernière phrase illustre une notion capitale de la maitrise du savoir.

De la même manière qu'un médecin ne fera pas un exposé de droit international sans risque de s'exposer à des erreurs , il est important que les mots et places de chacun soient respectées. Cette phrase illustre ce propos de manière objective sans pensée, ni agressivité.

Pour finir : "cette phrase résume parfaitement ce que je cherchais à te faire comprendre" veut dire, dans la langue française que l'on adhère à l'idée. D'ou ma dernière phrase.

Les mots sont les mots.
Yannick a dit…
"le tauzin possède un gland de 3 cm de long".
Cette phrase est vraie... Dans le cas où l'on précise l'INFORMATION que le tauzin est un chêne (Quercus pyrenaica, appelé encore chêne brosse en Anjou ou chêne noir). Là aussi réside une notion capitale de la maîtrise du savoir: la maîtrise de l'information! Et là aussi, les mots sont les mots, mais ils prennent un sens différent en fonction de la manière dont ils sont abordés.

D'ailleurs, les mots de la langue française n'ont-ils pas de magnifique le fait que leur sens peut changer d'une expression à une autre: par exemple, vous essuyez la vaisselle, mais en mer vous essuyez aussi une tempête...
mais là je m'égare!

Ce qui me gêne dans la dernière phrase de votre premier commentaire est la notion de jugement: vous jugez que Monsieur Bach n'a rien a faire là, et vous jugez je ne sais trop quoi à mon sujet (cela, à vrai dire, peu m'importe). Et donc, parce que vous n'êtes pas d'accord avec sa tirade, vous jugez qu'elle doit être ignorée de tous? Chacun ne peut-il pas lui-même accéder à l'information et la juger comme bon lui semble? En terme de maîtrise du savoir, on peut alors tomber dans l'extrémisme que j'ai ressenti: seule l'information jugée "bonne" par une élite serait communiquée...

Je trouve que votre commentaire est très constructif, amenant des notions intéressantes quant à la vision de cette tirade. Mais cette vision ne peut être partagée par tous.
Quant à savoir ce que JE pense de cette tirade... et bien j'ai fait le choix de ne pas l'exprimer. Vous interprétez mes mots "cette phrase résume parfaitement ce que je cherchais à te faire comprendre" comme si j'y adhérais.
Mais il vous manque une INFORMATION: quel est le sujet de ce débat que j'ai eu à table avec 3 amis et que je trouve que cette "phrase résume parfaitement". Si vous le saviez, vous ne jugeriez pas que j'adhère (oups, j'ai à moitié trahi mon point de vue).

Après, mea culpa, peut être que la petite dédicace n'a rien à faire là,(j'aurai d'ailleurs peut-être dû choisir le verbe "illustrer" en lieu et place de "résumer")mais je suis sur mon blog, non? (même s' il est depuis toujours à disposition de tous, choix que peu ont pris)
Mea culpa encore si en fait vous êtes l'une des 3 personnes qui étaient à table avec moi ce jour-là car cela prouverait que j'ai été très très mauvais dans la transmission de l'information que je voulais communiquer.

Cette phrase a t'elle vocation a trôner sur un site qui traite de l'Ostéopathie? Je ne sais pas. L'Ostéo4pattes a fait le choix de la mettre à l'honneur dans sa newsletter de mai, j'ai fait le choix de la "zoomer" pour attirer l'attention dessus. Cela a créé un débat entre nous (dommage qu'il n'y ait que nous) ce qui prouve qu'elle nous a interloqués, même si au fond, je ne me suis pas prononcé sur elle.

Dans tous les cas, je salue une nouvelle fois vos propos et j'espère qu'il nous sera possible de rééchanger sur d'autres thèmes.
j'espère aussi savoir qui vous êtes, n'hésitez pas à m'adresser un email
ostéo4pattes a dit…
Si si, tu as le droit de dire ce que tu veux Yannick .... moi aussi le droit de mettre cette phrase dans la lettre, qui s'adresse en fait particulièrement bien à Monsieur anomyme. Il devrait la mettre au dessus de son lit ... en plus des accords toltèques.

Je préfère de loin la tirade de Gabin qui disant à 20 ans, j'ai dit je sais, ...continuait après moultes explications par : à 40 ans, cette fois, çà y est, je sais .... puis après moultes explications .... terminait par : à 60 ans j'ai dit enfin, je sais, je sais qu'on ne sait jamais ...

Aussi effectivement chacun à sa place que les experts puissent décider en toute connaissance de cause, que l'aspartame est un bon additif alimentaire comme le bisphénol A, le médiator un bon médicament, la grippe H1N1 à circonscrire par une vaccination de masse et j'en passe et des meilleures ...

En fait mêlons nous de ce qui ne nous regarde pas, je crois que c'est une bonne idée au vu des décisions tous les jours erronées prises par une technocratie imbue de sa prétendue science ou sapience .. et de son pouvoir.

Je terminerai donc par une phrase comme les aime bien monsieur anonyme, un malade mental (histoire vraie) échappé de l'asile du coin, me saute dessus parce que j'ai osé mettre du "fer dans la jambe d'un cheval", je lui explique difficilement que j'ai mis à ce cheval un fer très particulier pour l'aider à marcher (vous voyez style expert très calme qui s'explique). Cela semble convaincre mon interlocuteur qui se calme et l'air énigmatique, les yeux dans les yeux, avant de disparaître de son pas rapide me sort :
" N'oubliez jamais, ce sont les techniciens qui ont coulé le Titanic " Il fût un temps où les fous étaient censés être en relation directe avec l'inconscient collectif et porteurs d'une certaine vérité ...

Alors les certitudes de monsieur anomyme ... je lui conseille vraiment la lecteur des livres de monsieur Bach : jonathan le goéland et le messie récalcitrant, un pont sur l'infini, ce sera pour plus tard.

Signé : un autre chêne qui glande aussi sûrement ( Patrick Chêne, voire Thomas Oak ! )
PatrickChêne a dit…
En plus ...après la forme ...le fond, monsieur anonyme prend le partie de penser que n'est su que ce qui est structurellement inscrit dans les neurones, d'où la leçon qu'il donne or ... il est prouvé que n'importe quelle "mémoire" est aussi inscrite en plusieurs partie du corps (alain Berthoz, le sens du mouvement)... conscient ...je sais. Ou inconscient ( = je ne suis pas conscient de savoir). Aussi, beaucoup de philosophes ont pensé qu'un inconscient collectif existait (jung, theillard de chardin, etc....) Supposé me direz vous ? A voir.... quand on réfléchit au banc de poisson qui tourne comme un seul homme non pas grâce à la vue mais à l'accrochage neuronal des différents individus... un embryon de corps supra individuel ? A voir quand on sait que le téléphone a été inventé en plusieurs endroits à la fois concomitamment et indépendamment, A voir quand on sait que Descartes à rêvé son discours sur la méthode ...

Aussi avant d'assener une vérité partielle et donc résolument fausse sans son contexte et de balancer un jugement à l'emporte pièce, monsieur anomnyme ferait mieux de tourner sept fois sa langue dans sa bouche et nous faire une vraie démonstration.... et d'acquérir un peu de souplesse...

Notre monde souffre non pas de l'ignorance mais des gens qui croient savoir et disent je sais donc taisez-vous ...

J'en rencontré depuis vingt ans des prétendument scientifiques comme cela...

Sans rancune, monsieur anonyme, mais dans l'espoir d'une discussion plus cool, j'adore les gens pas d'accord avec moi mais quand c'est argumenté et sans jugement.