dimanche 25 novembre 2007

lettre ouverte au ROF

Quelques gars bien connus ont rédigé une lettre ouverte au ROF. Retrouvez la sur
http://www.osteopathie-france.net/content/view/243/9/

mercredi 14 novembre 2007

OMS et ostéopathie, la suite

En complément des informations sur les orientations des recommandations de l'OMS en matière de formation en ostéopathie publiées il y a peu, voici quelques orientations qui devraient figurer dans le WHO-Guidelines on Basic Training and Safety in Osteopathy à propos de la pratique de notre art:
  • médecine de première intention, non soumise à prescription.
  • aucune contre-indication au traitement des enfants de moins de 6 mois.
  • aucune contre-indication ou condition particulière au traitement de la colonne cervicale.
  • quelques contre-indications absolues: hémorragies, fractures, anévrismes, etc.
  • quelques contre-indications relatives pour certaines techniques structurelles directes: ostéoporose, enfants , personnes âgées.

Bref, rien de nouveau pour nous! Mais évidemment, ceci va de pair avec une formation adéquate (pour mémoire, article du 02/11/2007)

Il sera joint à ce texte une étude de l'AOA (American Osteopathic Association), validée scientifiquement après une étude épidémiologique, qui assure que "les incidents et complications suite à des manoeuvres ostéopathiques sont rares" et que "les effets secondaires dus à une manipulation bien conduite sont négligeables par rapport à ceux des anti-inflammatoires".

Je rappelle que les recommandations de l'OMS ont pour but d'orienter les gouvernements vers les directives à prendre lors de leur reconnaissance de l'ostéopathie. Il est facile de constater qu'en France, c'est très mal parti... la lutte pour la reconnaissance ne fait que commencer!

mardi 13 novembre 2007

Quelques infos utiles

  1. Confirmation de ce qu'avait transmis Sandrine par mail: Mme Audenard, DRASS d'Aquitaine, aimerait que l'on lui transmette les photocopies de notre diplôme et du récépissé de la DDASS afin qu'elle archive nos dossiers. Rappel de l'adresse: Espace Rodesse BP952
    103 bis rue Belleville
    33063 BORDEAUX CEDEX
  2. Les médecins sont limités sur la taille de leur plaque professionnelle à 25x30 cm max(http://gravise.free.fr/page25.html). Il n'existe apparemment pour nous aucune obligation mais il paraît plus sage de s'aligner, d'autant plus que c'est le format le plus courant.

dimanche 11 novembre 2007

Ah, les ASP, les syndicats,... !!!

Si vous vous demandez pourquoi je m'oppose aux associations et autres syndicats qui prétendent oeuvrer pour notre profession, lisez toute cette page du blog de J.L. Boutin et vous pourrez cerner une infime partie de l'action de "nos représentants".
http://blog.osteopathie-france.net/index.php/2007/10/25/58-mensonges-et-compagnie

jeudi 8 novembre 2007

DDASS

Tout d'abord, félicitations à monsieur Rémy Conjeaud, Ostéopote, Ostéopathe, et premier ostéopathe de Gironde à avoir déposé son diplôme à la DDASS.

Quelques explications:
  • le décret du 2 novembre 2007 ne parle pas de nous: diplômés en 2007 d'une école agréée, nous devons déposer un dossier à la DDASS (pas à la DRASS !).
  • les DDASS ont reçu une note de service leur expliquant leur fonctionnement transitoire face aux ostéopathes qui se présentent: les fichiers ADELI et registres CERFA ne sont pas encore prêts (je précise ça pour les puristes...), mais elles peuvent collecter les dossiers des ostéopathes.
  • ces dossiers doivent contenir: le diplôme d'ostéopathe (le diplôme d'Etat, pas l'ancien D.O. qui n'a toujours aucune valeur), la carte d'identité de l'ostéopathe, et ses coordonnées (personnelles et éventuellement professionnelles).

BILAN DE LA MARCHE A SUIVRE:

  1. présentez-vous à la DDASS de votre département d'installation avec les originaux de votre diplôme et de votre carte d'identité.
  2. expliquez le but de votre visite et demandez à rencontrer le (la) responsable du dossier ostéopathie (Mme Gardelle à Bordeaux)
  3. ce (cette) dernier(e) procèdera à la photocopie de vos documents et vous remettra un récépissé (très important !!!) justifiant de votre dépôt.
  4. pensez à bien laisser vos coordonnées car il faudra que la DDASS puisse vous recontacter une fois que les fameux ADELI et CERFA seront prêts.
  5. partez et allez faire graver votre plaque...
  6. travaillez ! (pensez à vous déclarer à l'URSAFF avant !!!)

NB: il se peut que la DDASS de votre département d'installation n'ait pas encore eu à traiter avec un ostéopathe, donc armez-vous de patience.

lundi 5 novembre 2007

CA Y EST !!!!

Alors, oui c'est paru hier, donc j'ai un jour de retard. Mais c'est fait. Ne reste que quelques efforts administratifs...

Le décret n°2007-1564 du 2 novembre 2007 modifiant le décret n°2007-435 du 25 mars 2007 est paru le 4 novembre au Journal Officiel
http://www.journal-officiel.gouv.fr/frameset.html

Le Premier ministre,
Sur le rapport de la ministre de la santé, de la jeunesse et des sports,
Vu la loi n° 2000-321 du 12 avril 2000 relative aux droits des citoyens dans leurs relations avec l'administration ;
Vu le décret n° 2007-435 du 25 mars 2007 relatif aux actes et aux conditions d'exercice de l'ostéopathie ;
Vu le décret n° 2007-437 du 25 mars 2007 relatif à la formation des ostéopathes et à l'agrément des établissements de formation ;
Vu l'avis de la Haute Autorité de santé en date du 13 août 2007 ;
Le Conseil d'Etat (section sociale) entendu,
Décrète :


Article 1
Le I de l'article 16 du décret n° 2007-435 du 25 mars 2007 est remplacé par les dispositions suivantes :
« I. - A titre transitoire et par dérogation aux dispositions de l'article 4, l'autorisation d'user du titre professionnel d'ostéopathe est délivrée après avis de la commission mentionnée au II :
« 1° Par le préfet de région du lieu d'exercice de leur activité, aux praticiens en exercice à la date de publication du présent décret justifiant de conditions de formation équivalentes à celles prévues à l'article 2 du décret n° 2007-437 du 25 mars 2007 visé ci-dessus ou attestant d'une expérience professionnelle dans le domaine de l'ostéopathie d'au moins cinq années consécutives et continues au cours des huit dernières années.
« Si aucune de ces deux conditions n'est remplie, la commission peut proposer des dispenses de formation en fonction de la formation initialement suivie.
« 2° Par le préfet de région du siège d'implantation de l'établissement ayant assuré la formation, aux personnes justifiant de conditions de formation équivalentes à celles prévues à l'article 2 du décret n° 2007-437 du 25 mars 2007 et qui ont suivi :
« a) Soit une formation en ostéopathie attestée par un titre de formation délivré en 2007 par un établissement non agréé ou un titre de formation délivré au cours de l'une des cinq années précédentes par un établissement agréé ou ayant présenté une demande d'agrément dans les conditions prévues à l'article 10 du décret n° 2007-437 du 25 mars 2007 visé ci-dessus ;
« b) Soit une formation en ostéopathie attestée par un titre de formation délivré en 2008 par un établissement non agréé.
« La commission peut, le cas échéant, proposer des dispenses de formation en fonction de la formation initialement suivie. »

Article 2
L'article 17 du même décret est ainsi rédigé :
1° A la fin du premier alinéa, il est ajouté la phrase suivante :
« Pour bénéficier des dispositions du a du 2° du I de l'article 16, les personnes concernées déposent un dossier de demande d'autorisation avant le 31 décembre 2007. »
2° A la fin du dernier alinéa, il est ajouté la phrase suivante :
« Ce délai est fixé au 31 décembre 2008 pour les personnes relevant des dispositions du a du 2° du I de l'article 16. »
3° Il est ajouté un dernier alinéa ainsi rédigé :
« Pour bénéficier des dispositions du b du 2° du I de l'article 16, les personnes concernées déposent un dossier de demande d'autorisation dans les deux mois suivant l'obtention de leur titre de formation. »

Article 3
Les dispositions du présent décret sont applicables à Mayotte.

Article 4
La ministre de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales, la ministre de la santé, de la jeunesse et des sports et le secrétaire d'Etat chargé de l'outre-mer sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait à Paris, le 2 novembre 2007.
François Fillon
Par le Premier ministre :
La ministre de la santé, de la jeunesse et des sports, Roselyne Bachelot-Narquin
La ministre de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales, Michèle Alliot-Marie
Le secrétaire d'Etat chargé de l'outre-mer, Christian Estrosi

vendredi 2 novembre 2007

OMS et ostéopathie

Les recommandations de l'OMS (ou WHO, World Health Organisation) sont comme le Yéti: tout le monde en parle mais personne ne les a vraiment vues! Et pour cause... elles n'existent pas encore officiellement! Le sujet de l'ostéopathie a bien été débattu depuis 2004 au cours de plusieurs rencontres demandées par l'OMS auprès de diverses associations représentatives de l'ostéopathie dans le monde, et le "WHO Guidelines on basic training and safety in osteopathy" a été (apparemment) définitivement rédigé lors de la réunion de Milan, Italie, du 25 au 28 février 2007. Mais "Après relecture et éventuelles reformulations par le service de rédaction de l'OMS, le « WHO-Guidelines on basic training and safety in osteopathy » devrait être officiellement publié d'ici à la fin de l'année". Toutefois, concernant les recommandations sur la formation des ostéopathes, on sait ce qui a été réclamé par nos représentants: le même niveau que celui qui a été préconisé pour la Chiropractie. En effet, le grand frère, le "WHO guidelines on basic training and safety in chiropractic" est paru et officiel depuis 2005 ! Il parle de 4200h en 4 ans à temps plein minimum dont 1000h de clinique. L'orientation sur la formation en ostéopathie irait donc dans ce sens: 4300h en 4 ans à temps plein minimum dont 1000h de clinique, et obligation pour les médecins qui pratiquent les actes ostéopathiques de faire ces 1000h de clinique. On est donc loin des 2660h avec possibilité pour le personnel de santé de couper à une grande part de la formation... Mais il n'est non plus nulle part fait mention d'un mémoire. De plus, on pourra constater qu'en France, les résumés de cette réunion de Milan font état de "la formation initiale en ostéopathie représente au minimum 4300 heures, étalées sur 4 à 6 années" (source: site de l'UFOF). NB: je n'ai étudié que les renseignements sur la formation. Il me reste à étudier les orientations sur la pratique, qui se basent sur des rapports de l'OMS. Plus d'infos prochainement...